Lettre de juillet 2020

fleurs -

Le mois de juin a été réconfortant pour beaucoup d’entre nous. Après la période de confinement douloureuse pour beaucoup d’entre nous par les moments de solitude qu’elle a pu engendrer, nous avons eu la profonde joie de nous retrouver le temps d’une journée au cours de la semaine qui aurait du nous réunir à Lourdes début juin.

Nous avions fait le choix de vivre ainsi « Lourdes autrement ».

Les progrès de la science, via internet, nous ont permis ainsi d’être en communion les uns avec les autres et avec tous les Pèlerins, peu nombreux, qui avaient pu se rendre en pèlerinage à Lourdes.

Quel bonheur nous avons eu de pouvoir revivre enfin concrètement la fraternité que nous apprécions tant dans notre mouvement des Pèlerins de l’Eau Vive ! Nous avons ainsi pu suivre la messe à la grotte le matin, puis participer au chapelet l’après-midi.

Nous étions bien proches les uns et les autres dans toute la France en récitant notre prière :

 Mon Dieu, viens à mon aide, Seigneur, à mon secours
Je me décide à préférer aujourd’hui Jésus-Christ, mon Sauveur à mon alcool.
Sainte Vierge, je remets mon choix dans tes mains, prie pour que je tienne bon.
O mon Père du ciel, entends mon cri de pécheur,
Prends pitié de moi et donne-moi

Le courage de recommencer cette prière demain.
Notre Dame des Missions impossibles
Priez pour nous !
 

Et puis nous  avons regardé avec émotion le superbe documentaire de Pierre Gauer produit par la chaine KTO. C’est un film que nous pouvons voir et revoir tellement il est beau et encourageant. N’hésitons pas à le proposer à celles et ceux que nous accompagnons. Il est un remarquable témoignage de ce que nous vivons aux Pèlerins de l’Eau Vive.

guéris nous de l'alcool

Il est temps maintenant, dans les règles de prudence sanitaire qu’il nous faut absolument respecter, de reprendre nos moments  communautaires de prière et celle du chapelet. Pourquoi ne pas, là où nous sommes, organiser durant l’été une journée conviviale ? Nous en avons besoin.

S’il est de la Mission des Pèlerins de prier ensemble les uns pour les autres, de rendre grâce pour les biens reçus, il nous faut aussi poursuivre le travail de soins et de guérison que le Seigneur nous a confié. Ayons l’audace d’aller à la rencontre de celles et ceux qui souffrent de la maladie alcoolique et de leur annoncer que Jésus Vivant nous guérit et nous libère des chaines qui nous empêchent de vivre et nous redonne la joie et l’espérance qui manquent tant à notre monde déboussolé.

Prions le Seigneur pour ce que nous allons vivre les prochains jours, les prochains mois. Que l’Esprit Saint mette en nos cœurs la joie de la résurrection de Jésus et le bonheur de savoir qu’il nous aime. Que l’Esprit du Seigneur nous donne son dynamisme, en communion avec notre Père du ciel.

François Pépin