Par un beau temps  automnal nous voici au Calvaire de Pontchâteau  avec les Pèlerins de l’eau vive : retrouvailles , il n’y a pas eu de pèlerinage en 2020 ! Cette année nous sommes aussi dans un autre décor que les pèlerins ont déjà connus en 1983 lors des 1ers pèlerinages : la grande salle St Louis Marie de Montfort  contigüe au Temple et qui accueille aussi les messes dominicales. Elle a été rénovée et décorée de beaux tableaux mais par contre relativement peu chauffée ! Cette journée promet d’être bien accompagnée par des musiciens : Thierry la flûte bien sûr et Willy prêtre montfortain vietnamien , Alain G nous entraîne pour chanter . 

Calvaire de Pontchateau

Madeleine L. présente les lieux restaurés par les nouveaux occupants du Calvaire .

Anna Marie nous présente la pancarte sans  son écrit ,elle improvise superbement .

Le Père Cottineau nous présente la mission et les changements intervenus récemment à la dernière session . Puis il nous parle du couple désolation /consolation en prenant appui sur St Paul 2ème aux Corinthiens 12 verset 7 suivi de l’Expression corporelle d’Anna-Marie sur le chant «  Je voudrais me cacher dans ton cœur  » 

Hélène et Patrick, nouveaux habitants du Calvaire en tant que responsables du  village st Joseph nous en expliquent sa finalité : un lieu d’accueil pour les plus fragiles avec 3 piliers : la prière, le travail et la vie fraternelle . Le travail peut-être productif mais aussi créatif , la vie fraternelle comporte bien sûr le partage des tâches journalières de toutes sortes . 

La messe est présidée par Mgr Charrier évêque émérite de Tulle 

Il fait beau et certains pique-niquent dehors mais il y a aussi des salles pour nous accueillir . 

Le chemin de Croix se déroule sous le soleil du 11 Novembre , c’est un texte du père Denis Broussat , commenté par le père Pierrick Feildel avec arrêt à la chapelle auprès du  tombeau  du curé Gouray qui fut à l’initiative de la  2ème construction du calvaire  (200ans) et pour vivre le verre d’eau .