Compte-rendu du pèlerinage rue du Bac Paris

miraculeuse 

             Le samedi 7 mars 2015, nous sommes plus de 50 Pèlerins de l’Eau Vive d’Ile de France, du Maine et Loire, de la Loire Atlantique, de Vendée et d’ailleurs réunis chez les Filles de la Charité rue de Sèvres à Paris !
               La journée démarre par la joie des retrouvailles autour d’un café servi avec chaleur par Jacquot et Sophie, café bienfaisant pour les frères et sœurs qui se sont levés à l’aube pour rejoindre l’Ile de France !
               Temps d’accueil, avec la joie de voir des têtes nouvelles ayant soif d’abstinence … et celle non moins grande de revoir des sourires bien connus
              Ah ! Elle est belle notre Mission et je crois que nos chères fondatrices se réjouissent de voir que nous poursuivons la route qu’elles ont tracée avec l’Esprit Saint et Notre Dame des Missions Impossibles ! Et il fait beau, ce qui ne gâte rien !

 

              Thierry introduit le thème de la journée :
« Posant son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer … » Evangile selon Saint Marc – La figure du jeune homme riche.

Le Père Guy Sionnaud, notre aumônier d’Ile de France, proclame cet évangile bien connu et pourtant toujours à redécouvrir …
Oui, la Parole de Dieu est vivante ! Thierry retraduit le texte avec nos mots et notre situation de malades de l’alcool pendant que Jacqueline et Béatrice miment la scène … Quel talent !
           – Jésus se mettait en route quand un malade de l’alcool accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour guérir, rendre ma famille heureuse et avoir la vie éternelle en héritage ? »

 

Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.

 

              Tu connais la voie à suivre: Reconnais que tu es malade, consulte un médecin alcoologue, part en cure, ne reste pas seul, change d’habitudes, rejette tes amis de comptoir »

 

              L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai fait déjà plusieurs fois et je rechute »

              Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ta cave et donne l’argent aux pauvres, devient définitivement abstinent; alors tu auras un trésor sur terre et au ciel. Puis viens, rejoints les PEV et suis-moi. »

               Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait une grande cave et pas encore le déclic.-

 

           Par petits groupes, nous réfléchissons à 3 questions  :
• Dans « notre alcool » acceptons-nous l’amour de Dieu ?
• qu’avons-nous enfoui dans nos « caves  » ?
• de quelles aides avons-nous besoin pour vider cette « cave »?

              Un joyeux brouhaha atteste de l’intensité des partages qui se terminent par une remontée en grand groupe sur laquelle s’appuie le Père Guy pour nous parler de l’Amour sans limite de Dieu pour chacun de nous.
              Pas besoin de tricher comme nous le faisons si souvent dans l’alcool et même dans une vie plus abstinente : Dieu qui sonde les reins et les cœurs nous connaît et nous aime de tout temps et pour toujours !
              Dieu aime les malades, ceux qui sont dans le péché, pour les aider à se relever, sans juger, comme dans la parabole du fils retrouvé (St Luc)

 

              Mais Jésus ne s’impose pas. C’est un choix de revenir à Lui.
Nous n’avons pas à réduire l’autre à sa maladie, à son handicap : comme à la femme adultère, Jésus nous dit : « Moi non plus je ne te condamne pas ; va et désormais ne pèche plus ! »
              Le regard de Jésus fait toujours bouger quand on l’accueille, comme pour Zachée ou encore Matthieu le collecteur d’impôts qui tous deux se laissent mettre en marche par le regard de Jésus posé sur eux.

 

Quelles sont les qualités du regard de Jésus ?
• l’émerveillement devant la Création, devant ce que nous sommes les uns les autres, nos qualités, notre fraternité ;
• la bienveillance et non pas la comparaison. Elle permet d’accepter l’autre tel qu’il est ;
• la compassion, et non la pitié : je souffre avec toi, je lutte avec toi.
• le regard que Jésus porte sur nous nous fait bouger, nous transforme, nous fais sortir de notre « cave ». Nous sommes appelés à nous abandonner à Dieu qui ne nous lâche pas.

 

Après cet enseignement à partir de nos partages, nous sommes invités à un temps d’adoration devant le Saint Sacrement et pour ceux qui le souhaitent au sacrement de la réconciliation.
              Riche matinée spirituelle ! Place aux nourritures terrestres !

 

              Ce temps du déjeuner est toujours un bon moment de partage, de fraternité, d’échanges plus informels et donc participant de notre fraternité. C’est aussi pour les « nouveaux » l’occasion de nous rencontrer, de recueillir des informations, de se motiver pour arriver au « déclic » et à l’abstinence.
                Un temps irremplaçable ! En plus, on mange bien aux Pèlerins de l’Eau Vive ! Non, nous ne sommes pas devenus de tristes buveurs d’eau, comme aimait à le rappeler Marion Cahour …
Puis nous sommes partis par petits groupes, pancartes en mains mais avec discrétion, rejoindre la Chapelle de la Médaille Miraculeuse rue du Bac pour y célébrer une eucharistie sous la présidence du Père Guy qui a le don d’accueillir les pèlerins de tous horizons en rappelant notre spécificité.

 

Michel, diacre, a prononcé une homélie reprenant le thème de l’Amour indéfectible de Dieu pour chacun de nous.
                Nous sommes tellement cabossés par la vie que cela fait du bien de réentendre cette vérité de foi …
Après l’Eucharistie, retour chez les sœurs pour un ultime café et des témoignages : Bernard P et Annick B nous ont partagé leur douloureuse histoire.
                 C’est toujours émouvant car ces histoires rejoignent les nôtres et sont sources d’espérance : non, nous ne sommes pas seuls dans cette galère !
Oui, on peut s’en sortir!
Non, « Il n’a pas dit que tu coulerais » ! Alors en route avec l’Esprit de Dieu pour gravir la montagne de l’abstinence, réel chemin pascal où la Passion, mais aussi la Résurrection nous attendent !

Elizabeth du cœur d’Ile de France
Cette entrée a été publiée dans Infos. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.